© 2018 by Thomas Lachaise. Edited with Wix.com

FIRE  &  ALIVE  TOUR / Canadian Music Week 2015 / BLOG

RSS Feed

J4 - BACK TO REALITY

May 9, 2015

 

T'as des sacrées valises sous les yeux mon pote ! T'as dormi ou t'as attendu que le jour se lève autour de toi ? La cuisine est jonchée d'emballages plastiques de fast-food. J'en connais qui se sont pétés le bide à 4 heures du matin. Dans la salle à manger Stéphane et Alex se font face, impassibles et cuits, je les regarde en silence. Faut qu'on se motive pour aller faire les courses... Ah ouais, et faut que je mette un pantalon... ouais peut-être c'est mieux. Les deux petits fantômes du petit déjeuner disparaissent et reviennent presque aussitôt coiffés, habillés et dispos. Bon alors j'ai réfléchi au programme de la journée, comme vous savez il nous reste deux bonnes journées... Stéphane nous brieffe sur la marche à suivre, je fouille comme un raton laveur à la recherche d'un truc à grignoter. Génial, des kiwis ! Je vais avoir assez d’énergie pour parler de la journée d’hier.

 

Rent a succes

Même s'il s'avère assez commun, l'incident de la vitre me fait tomber dans un air alarmé. Je vérifie, elle n’a pas repoussé. Les idées noires se multiplient. Les pires scénarios passent devant moi, j'essaye de les contrer mais les encourage sensiblement. J'imagine que c'est ce qu'on appelle se préparer au pire ; avant je voyais ça comme une démarche pragmatique et salutaire mais je crois que tout ça c'est du bullshit, tu te mets tous les faux-plan tellement en tête que tu te fais peur à toi même et tu finis par les provoquer. Ton pire ennemi. Je commence à me rendre compte de ce que je suis en train de remuer, c'est pas beau, faut agir. Stéphane et Martin ont veillé tard hier soir pour communiquer avec la France du dossier, ils ont balisé le terrain et ils semblent dire que tout va bien se passer. J'essaye d'appeler la police - le système de dépôt de plainte n'est pas du tout fait pour les touristes. Il faut appeler la brigade divisionnaire, attendre un bon 15 minutes pour avoir une standardiste qui ouvre un dossier et nous dit qu'un policier va nous appeler dans les prochains heures ou les prochains jours... les prochains jours, c'est à dire ? Un policier vous appellera bientôt, il faut rester près du téléphone... Mais on part lundi midi, nous ? Si vous ne répondez pas, il faudra que vous rappeliez plus tard... Mais on ne peut pas venir au commissariat ? Un policier va nous appeler dans les prochaines heures ou les prochains jours... Ok madame, passez une bonne journée.

Bon allez on va voir le loueur de voiture, on verra bien ce qu'il dira, et puis on peut pas garder une voiture sans vitre arrière. Stéphane a vérifié, l'assurance nous couvre. En effet, arrivé au bureau du loueur, les choses passent crème. On remplit le dossier, il manque le dépôt de plainte, ça n’a pas l'air de poser problème. On repart quelques minutes plus tard avec une voiture encore plus grosse que la précédente. Le confort n'est pas le même mais elle a plus d'espace entre les sièges. Stéphane nous dit qu'il la préfère, que c'est moins clinquant, que ça faisait bizarre de se balader avec un gros machin blanc dans les petites rues. Pour les passagers, ça ne change rien, c'est juste un autre modèle, une voiture presque inconcevable en France, ici ça a l'air d'être la norme. Je suis pas « voiture » moi, du moment que ça se conduit et que ça résiste aux chocs, ça me va. Cette affaire de Char connaît donc un dénouement heureux et sur la voie rapide, on fait péter les baffles ! Allez là ! 

 

Supermarket

Pendant que nous étions partis à l'aéroport, le reste de l'équipe est allé dans le centre de Toronto pour récupérer les accréditations pour jouer ce soir. Notre premier concert dans le cadre du CMW. La soirée est organisée par un des plus gros tourneur du monde : The Agency. On est bien content de jouer dans ce cadre. La perspective de pouvoir signer chez eux nous fait à tous un petit quelque chose, si ça se fait, ça changera pas mal de choses. Les tournées au Canada se feraient plus nombreuses et encore plus trépidantes. C'est une date très importante, un showcase attendu de longue date et le dernier galop d'essai avant le concert du Cherry Cola's du lendemain. On va essayer de se détendre. Personnellement je vais aller prendre un bain, pour diluer la soirée d'hier et puis si j'arrive à fermer les yeux ne serait-ce qu'une heure, ce sera une belle victoire. Le concert est à 2h du matin, c'est à dire qu'il faut se préparer pour partir à minuit, ça nous laisse le temps de faire des gammes, de lire, de dormir. A en parler avec les autres, on se rend compte que notre rythme ne veut rien dire, on fait des nuits de 5 heures et nos journées sont ponctuées de siestes ; dès que c'est possible, on dort une heure ou deux. Des zombies qui vivent en colocation ; c'est très drôle quand quelqu'un cherche quelque chose de précis. Vous n’avez pas vu nos accréditations ? Il y en a seulement 5. On se met à fouiller pendant de longues minutes, la tête dans le vide et au bout d'un moment quelqu'un dit qu'il avait mise dans sa poche plus tôt dans la soirée. On est bien déphasé comme il faut, à passer la journée en caleçon à cause de la chaleur et à dormir dans les coins et les baignoires d'eau tiède. On devient des petits rats discrets. On est nous-mêmes quand il s'agit de faire de la musique, quand on peut vivre sans se mettre les pieds dans le tapis du réel... On est des albatros, nous-mêmes seulement sur la scène, pleinement en accord en concert. Le reste du temps, on n’est pas intéressant, on n’a pas de conversation et on ne pense qu’à ce moment.

Je finis par trouver le sommeil à 22h, la sieste à cette heure-ci est affreuse parce que beaucoup trop proche du vrai sommeil, c'est pas juste un tour de piste. On se met en route vers le SUPERMARKET. Tout le monde est agglutiné au bar, ça lance des mains vers le serveur et des billets de 20 dolls pour des shots et des bières en canettes, ça drague les filles et ça se bouscule, ça colle par terre. Stéphane demande que le câble de mon micro soit suffisamment long pour venir chatouiller les party-animals. Ca va être fun de jouer dans cette atmosphère ! L'espace concert est gigantesque et tout le petit monde est en train de se gaver. C'est à vous dans 10 minutes, les gars. Je vais m'étirer dans les toilettes pour hommes. J'entends des bruits suspects, un mec debout dans la cabine qui doit être bien enrhumés. C'est l'ennui des villes, les courants d'air. On sait plus où se mettre pour éviter de se railler les voies nasales. Je commence à avoir la voie cassée. J'ai la nuque bloquée et des tics qui me parcourent le visage... au coin des lèvres, il y a un petit tremblement qui accuse le manque de sommeil, et qui accuse tout le monde d'ailleurs, un tremblement de nerfs, un goût prononcé pour la bagarre. C'est à vous les gars ! Sans embuche, on fait un très bon concert, je me décale, j'ai pas la patate d'enfer, je chante faux sur tout un couplet mais on garde la tête haute, on ouvre les espaces à l'arrière de la nuque, on va plus loin et on s'enflamme pour de bon. Si le rock était une histoire d'exactitude, on le saurait. Je préfèrerai toujours le punk à la Pop acidulée, je préfèrerai toujours voir quelqu'un se battre avec lui-même, avec ce qu'il représente et ce qu'on essaye de lui faire croire qu'une simple harmonie qui ne rajoute rien, un petit trop du vivant dans la cour des ressemblances. J'aime quand ça colle, j'aime quand ça dégouline, j'aime quand ça gerbe à gauche, j'aime qu'on sache plus vraiment ce qu'on fait là, j'aime perdre connaissance et j'aime qu'on ait pas les mots pour décrire ce qui arrive. La musique en live doit être une chevauchée, un diable en exil, une fête païenne. Fait chier merde, cette table est pas fixée ! Pendant un bridge sans fin, je suis monté sur une table et je suis en train de me casser la gueule. Tout va bien, les spectateurs me récupèrent ! Tout finit bien, sans ouverture, sans entaille ! Peut-être qu'on a réussi à blesser un peu la réalité, lui faire un coquard, peut-être que les valises qu'on a sous les yeux sont une simple rançon ! 

 

 

Please reload

  • Publications récentes
Please reload

  • Archive
Please reload

  • Recherche par tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Instagram Social Icon